[Innovation] Continuer un projet de digitalisation d’un poste en Serbie grâce à la visite virtuelle

Un poste de transformation serbe a été visité virtuellement en avril 2020 par les experts de RTE international grâce à une caméra à 360°.

smart-substation-360

Cette innovation a permis de continuer le projet de transformation du poste en smart substation full digital malgré le report des déplacements. Ce projet vise à numériser les postes électriques du réseau serbe et à tester des technologies digitales indispensables à l’intégration massive de sources d’énergies renouvelables. La position géographique de la Serbie en fait l’un des principaux hubs électriques de l’Europe de l’est.

Concilier sécurité et continuité des projets

L’innovation offre des solutions pour concilier sécurité sanitaire et continuité des projets. De nombreuses solutions alternatives peuvent être mises en place afin de faire face aux reports des déplacements. Pour continuer le projet de digitalisation d’un poste pour EMS, le TSO serbe, et ce malgré le contexte actuel, Issam Kifouly, l’ingénieur en charge du projet a eu l’idée de faire filmer le poste électrique avec une caméra à 360°. Grâce à la collaboration des équipes EMS, nous avons pu obtenir des images de l’ensemble du poste de commutation, de l’alimentation électrique, des télécommunications et des salles de contrôle. Une fois la vidéo téléchargée, les experts de RTE international ont pu visiter virtuellement le poste et entamer leur étude.

Cloner la technologie numérique du poste de Blocaux

Ce projet consiste entre autres à digitaliser un poste 110 kV proche de Belgrade avec des technologies similaires à celles testées au site RTE de Blocaux en Picardie. Il s’inscrit dans le cadre des grands investissements menés par EMS pour moderniser son réseau. La Serbie est en effet au carrefour de l’Europe de l’est et centrale. Elle facilite l’interconnexion vers des pays membres de l’Union Européenne comme la Hongrie, la Roumanie, la Bulgarie et la Croatie et vers des pays non-membres de l’UE tels que la Bosnie-Herzégovine, le Monténégro, l’Albanie et la Macédoine. Avec le soutien de l’Union européenne et grâce à un financement de l’AFD, la digitalisation de ce poste entérinera le succès de l’avancée technologique du poste digital. Les premiers livrables ont été délivrés récemment et l’étude devrait être rendue à la fin de l’année. 

Le poste digital, entre souplesse et efficacité

Digitaliser un poste offre tout d’abord un avantage immédiat.  Il optimise et sécurise le fonctionnement des ouvrages existants. Cette nouvelle technologie gère en temps réel les transits et assure à tout moment un rendement optimal. Le réseau est aussi beaucoup plus souple et réactif face aux contraintes et à la multidirectionnalité requises par l’intégration croissante des sources discontinues d’énergies renouvelables. La Serbie étant un lieu d’échanges électriques, cette capacité de réglage en temps réel contribuera à renforcer la sécurité d’approvisionnement en Europe.

« Nous avons pu visualiser en détail la structure et les éléments constitutifs du poste électrique. Nous avons ensuite discuté de nos divergences d’opinion et de perception. La vidéo 360° clarifie les doutes et permet de faire des avancées éclairées. ». Cette réussite a convaincu Issam Kifouly d’envisager la généralisation des visites virtuelles même après la fin des restrictions de déplacements.

Issam Kifouly

Chef de projet, RTE international