Quelles mesures le GRT français a prises pour gérer la crise du Covid-19 ?

« Les activités de l’entreprise étaient déjà identifiées afin que RTE puisse assurer sa mission vitale. »

François-Xavier Detraz, Responsable d’études et projets à la Direction des Affaires Européennes de RTE

RTE a été invité par l’AFD pour présenter les mesures prises dans l’entreprise pour gérer l’épidémie de COVID-19. A cette occasion François-Xavier Detraz a présenté le savoir-faire français en la matière lors de discussions organisées par l’Agence Française de Développement à destination des utilities africaines et asiatiques. Il est en lien avec ses homologues européens au sein de groupes de travail ENTSOE, et a pu partager sur ces sujets avec de nombreux autres Gestionnaires de Réseau de Transport en Europe et dans le monde.

Quelles mesures le GRT français a mis en place pour répondre à la crise sanitaire ?

François-Xavier DetrazPour répondre à la crise sanitaire du COVID-19, RTE a rapidement réagi en mettant en place une cellule de crise dédiée à la crise sanitaire. De plus, de par le Plan de Continuité d’Activité, les activités de l’entreprise étaient déjà identifiées afin que RTE puisse assurer sa mission vitale pour la Nation. Les préoccupations majeures de RTE sont d’assurer la continuité de sa mission de service public ainsi que de préserver la santé de ses salariés.

« Les fonctions vitales sont les emplois qui garantissent le bon fonctionnement du réseau électrique et à l’approvisionnement en électricité. »

Les fonctions vitales sont les emplois qui garantissent le bon fonctionnement du réseau électrique et à l’approvisionnement en électricité. Ce sont les fonctions dont il faut garantir la continuité 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 et qui nécessitent de se tenir dans les sites RTE ou au plus près des ouvrages de RTE tels que les liaisons électriques ou les postes électriques sur tout le territoire. Ces fonctions recouvrent les emplois autour de l’exploitation temps réel, avec toutes les activités de conduite au sein des dispatchings pour s’assurer de la bonne répartition des flux électriques en France et vers ses voisins européens, mais aussi pour assurer de l’équilibre entre production et consommation, ainsi que d’autres fonctions autour de la planification court terme du réseau.

Il y a également les métiers de la maintenance à travers tous les salariés qui peuvent intervenir sur des postes électriques, des transformateurs ou des équipements qui permettent de transporter l’énergie électrique.

Ces fonctions vitales recouvrent aussi les métiers des Systèmes d’Information et Télécommunication avec le besoin de superviser le réseau électrique, et de permettre aux différentes parties prenantes du réseau électrique (les distributeurs, les producteurs d’énergie électrique ou nos homologues européens) de pouvoir assurer une continuité dans les communications et les échanges de données entre eux.

Pour l’ensemble des autres salariés leur travail est bien sûr indispensable et il faut pour chaque poste une organisation spécifique. Comme pour l’ensemble des salariés français, Le télétravail est la règle en cette période et la majeure partie de leurs activités peut se réaliser par le travail à distance.

« Pour le déconfinement RTE se tient prêt à accompagner le redémarrage de l’économie. »

Dans mes activités je suis en lien avec mes homologues européens sur des sujets aussi variées que la sécurité d’exploitation du réseau ou les échanges d’énergie électriques entre pays, et ces sujets gardent tout leur sens durant cette crise sanitaire où la coordination européenne et la solidarité européenne en matière de réseau électrique comptent et participent à la continuité de la mission vitale de RTE.

La cellule de crise a mis en place d’autres mesures dès fin février, elle met à jour régulièrement les informations de façon à garantir la santé des salariés, notamment avec la mise à disposition de masques et des mesures d’hygiène renforcées (lavage des mains, gel hydro alcoolique).  Les salariés encore présents sur site suivent évidemment des mesures de protection strictes avec limitation de déplacements et de regroupements, une distanciation sociale entre salariés, le port d’équipements de protection, le roulement des équipes. Par exemple, dans notre dispatching national, notre tour de contrôle de l’électricité dans laquelle on gère l’accès à l’alimentation électrique en temps réel, 6 salariés sont présents 12 heures d’affilées avec masques, à plus d’un mètre d’écart les uns des autres, à s’alterner pour manger… Ce sont des conditions de travail difficiles mais nécessaires pour que les Français aient de l’électricité. L’engagement de tous ces salariés est sans faille et la Direction de l’entreprise les en remercie.

Pour le déconfinement RTE se tient prêt à accompagner le redémarrage de l’économie et sera tout de suite présent auprès des éventuels clients qui auraient besoin d’une attention particulière à la sortie du confinement. Le Président du Directoire de RTE s’est exprimé à ce titre dans une Tribune dans le Journal L’Opinion[1], ainsi qu’avec certains de ses homologues européens dans une déclaration commune[2].

 

[1] https://www.lopinion.fr/edition/economie/reconstruction-economique-passera-green-deal-europeen-tribune-brottes-216561

[2] https://www.rte-france.com/fr/actualite/les-gestionnaires-de-reseaux-de-transport-d-electricite-sont-entierement-mobilises-par

Voir la présentation donnée par François-Xavier Detraz en partenariat avec l’AFD et PwC